– Article rédigé par

Emilie Poignon, Avocat-Abogado.

Covid-19 - deconfinement phase 1 - activite economique espagne - Lexwell Poignon

Enfin de bonnes nouvelles pour les commerçants : hier, Barcelone et Madrid sont passés en phase 1, du plan devant nous conduire à la « nouvelle normalité » établi par le Gouvernement espagnol.

Ainsi, certaines activités interdites jusqu’à présent redeviennent autorisées ; en respectant bien entendu les strictes mesures de contrôle prévues par les décrets émanant du Ministère de la Santé. Nous listons ci-après certains points pouvant intéresser les entrepreneurs.

 

Magasins

  • Les locaux ayant une surface égale ou inférieure à 400m2 peuvent désormais ouvrir au public sans rendez-vous préalable. Si cette superficie est dépassée, l’espace ouvert au public pourra être réduit, en respectant certaines exigences (limitation de l’affluence à chaque étage, distance minimum de 2 mètres entre chaque client, horaire prioritaire pour les personnes de plus de 65 ans).
  • S’agissant des locaux situés à l’intérieur des centres commerciaux, ils peuvent réouvrir en respectant les limites de surface ci-dessus, uniquement s’ils disposent d’un accès direct et indépendant depuis la rue.
  • Les soldes sont autorisées chaque fois que les mesures de distanciation peuvent être respectées.
  • Les mesures d’hygiène et de distanciation doivent bien sûr continuer à s’appliquer.

 

Restaurants et bars

  • Outre le service à domicile que les restaurants pouvaient offrir jusqu’ici, En phase 1, il est désormais possible d’ouvrir les terrasses extérieures (dans la limite de 50% de leur capacité et une distance minimum de 2 mètres entre les tables).
  • Obligatoire : nettoyage et désinfection entre chaque client.
  • Les menus ne doivent plus être utilisés (ni les porte serviettes, condiments et autres objets présents normalement sur les tables et en contact fréquent avec les clients). À leur place, les unidoses peuvent être employées.

Pendant ce temps, d’autres zones sont passées à la phase 2 du déconfinement, comme par exemple le pays basque ou les Baléares. Chaque semaine, les provinces peuvent solliciter le passage à la phase suivante (sur un total de 4).