– Article rédigé par

phase 3 covid- deconfinement barcelone

Avant que l’Etat d’Alarme n’arrive à sa fin, Barcelone, sa zone métropolitaine ainsi que Lleida passent à la phase 3 du déconfinement.
Compte tenu du fait que tout le pays atteindra cette « nouvelle normalité » tant attendue le 21 juin prochain à 00 :00, quelles sont les conséquences réelles de cette décision pour vos secteurs d’activité ?

Avant tout, il faut savoir que les gouvernements des “Comunidades Autónomas” vont désormais prendre le contrôle s’agissant de la possibilité de restreindre l’activité économique, à l’exception de la mobilité des citoyens qui elle reste une compétence exclusive de l’Etat.

Commerces

Centres commerciaux : les zones communes et récréatives pourront être utilisées mais avec une limite de 40% de la capacité totale et en conservant une distance de sécurité de deux mètres entre chaque personne.
Locaux et établissements commerciaux : limite de 50% de la capacité totale.

Restaurants, bars nocturnes et discothèques

Secteur hôtelier et restaurants : limite de 50% à 75% de la capacité totale du nombre de tables autorisées l’année précédente conformément à la licence municipale ou à la capacité totale générale. La distance de 2 mètres devra être garantie entre chaque table.

Bars et discothèques : ouverture autorisée avec une limite de 1/3 de la capacité. Ces établissements pourront également ouvrir au public leurs terrasses extérieures à l’air libre, dans les mêmes conditions que les restaurants. Les pistes de danse ne pourront pas être utilisées à ces fins mais pourront être utilisées pour installer des tables.

Culture

• Les spectacles culturels, ouverture de parcs thématiques et loisirs à l’air libre sont à nouveau autorisés avec une limite de 800 spectateurs. Cependant, ces derniers devront obligatoirement rester assis et respecter la distanciation sociale de 2 mètres.

Toute entreprise a l’obligation de mettre en place des mesures d’hygiène et de prévention afin de garantir la sécurité des employés. Les entreprises pourront donc élaborer des protocoles de « compliance », de réincorporation des employés, obtenir des certificats d’aptitude, etc.